Mr Salaria a pris peur en simulant sa retraite

Histoire racontée le 29/05/2013

Mr Salaria travaille depuis l'âge de 18 ans dans une entreprise qui fabrique des pièces pour l'industrie automobile. Même s'il a démarré en bas de l'échelle avec un salaire brut mensuel d'environ 1500 euros, à l'âge de 43 ans, il compte bien prochainement passer cadre et atteindre un salaire brut mensuel autour de 2300 euros. La retraite approchant doucement mais sûrement, Mr Salaria, un jour de congé, se décida à faire le calcul de sa future retraite.

Sur un site web spécialisé en retraite, il entra numériquement plusieurs données essentielles au calcul comme son salaire brut de départ, une estimation des derniers salaires, le fait qu'il est salarié... Après avoir complété simplement et rapidement un formulaire en ligne, la réponse ne se fit pas attendre et le simulateur lui donna une estimation de ses revenus retraite à hauteur de 1334 euros.

Après un petit choc émotionnel, Mr Salaria a vite compris que s'il voulait pouvoir bien profiter de ses années d'inactivité professionnelle, il devait trouver une solution pour compléter ses revenus retraite. Certes, Mr Salaria est propriétaire d'une maison dont le crédit va bientôt être complètement remboursé mais il voulait cotiser dans un système qui lui offrirait, une fois en retraite, une rente à vie.

En prolongeant un peu ses recherches sur Internet et en se renseignant autour de lui, Mr Salaria a pu découvrir le principe de la complémentaire retraite, fixer le montant des cotisations de sa retraite complémentaire et a même commencé à cotiser depuis quelques mois !

Avez-vous envie de lire d'autres histoires sélectionnées au hasard ?

Mon très long voyage entre Paris et Venise
Philippe rêvait de partir en mer
L’immobilisme immobilier : blog à part
Ma nouvelle dépendance au référencement naturel de mes sites internet
C'est l'histoire d'un artiste... qui voulait s'en sortir
Hey, do you link me 2021 | © Infini'click | Accueil | Histoire du mois | Crédits | Mentions légales | Mot de passe oublié